Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Un senior sur cinq veut créer son entreprise

Mardi 07 Décembre 2010 - Lu 2 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Les employeurs chouchoutent leurs seniors ? MetroPrès d'un actif de plus de 50 ans sur cinq (17%) pourrait envisager de créer son entreprise, selon un sondage CSA commandé par l'Agence pour la création d'entreprises (APCE) qui y voit une "mine" pour la croissance et formule une série de propositions aux pouvoirs publics. 

Trois Français sur quatre (72%) se disent en désaccord avec l'idée que les seniors sont trop âgés pour créer leur entreprise et un sur deux (49%) se dit même prêt à encourager personnellement un membre de sa famille de plus de 50 ans à créer son entreprise, toujours selon ce sondage. 

Parmi les Français de tous âges, plus d'un tiers (36%) se disent prêts à envisager la création d'une entreprise après 50 ans, en prévision de leur fin de carrière et de leur retraite, et pour compléter leurs revenus. Ils estiment dans une même proportion que ce serait une manière de rebondir après un licenciement. "C'est une mine qui représente quelques dixièmes de points de croissance", a affirmé Philippe Mathot, directeur général de l'APCE, agence fondée en 1996 par les pouvoirs publics pour favoriser la création, la transmission et le développement des entreprises. 

L'APCE formule quatre propositions en faveur des seniors: porter la garantie de leurs prêts bancaires de 70 à 80% du montant, ouvrir l'accès aux assurances complémentaires à ceux qui présentent ou ont présenté un problème de santé sérieux, exonérer les créateurs seniors de cotisations sociales pendant un an et renforcer l'information sur le cumul retraite/création. 

Les seniors représentent "une véritable richesse" et une "mine de compétences", a encore souligné Philippe Mathot. "Si un million d'entre eux veulent créer une entreprise, 500 000 y sont peut-être contraints, mais 500 000 aussi entendent le faire de façon positive", relève-t-il. "Cela créerait, outre leur propre emploi, 1,3 emploi [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi

Images

Les employeurs chouchoutent leurs seniors ? Metro