Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

65% des salariés sont stressés au travail

Lundi 27 Septembre 2010 - Lu 4 fois
Catégories : Actus de l'emploi

La moitié des salariés sont stressés mais les trois-quarts sont ... L'Observatoire de la vie au travail (Ovat), animé par M@rs-lab et l'Institut de médecine environnementale (IME), livre, en exclusivité pour L'Express, les résultats de la 2e édition de son enquête nationale sur le bien-être au travail. Menée auprès de 6 702 salariés de tous secteurs, l'étude constate la baisse de 4 indicateurs sur 7 par rapport à l'an dernier. 60% des salariés évaluent défavorablement le climat social; 65% se sentent exposés au stress, contre 55% en 2009; 58% jugent insuffisante la qualité managériale de leur entreprise; et 64% sont mécontents de la gouvernance sociale. Pour autant, "1 salarié sur 2 estime avoir un bon moral", précise Pierre-Eric Sutter, de M@rs-lab.  

Explication: "Selon l'enquête, 3 salariés sur 4 se déclarent fortement impliqués, et les Français gardent une bonne image du travail: 66,7% des termes choisis sont connotés positivement - plaisir, intéressant... La perception de leurs conditions de travail est alors plus favorable, puis augmente avec le statut et l'ancienneté."  

Les très petites entreprises (TPE) ressortent grandes championnes du bien-être au travail. En revanche, les PME de 50 à 250 salariés sont les plus exposées aux risques psychosociaux. Plus la taille de l'entreprise augmente, moins la performance sociale est favorable, montre l'étude. Principale cause, le manque de proximité entre direction générale et salariés, qui redonne un rôle clef aux managers de proximité, toujours appréciés des Français. Que faire? "Il faut adopter la "TPE attitude", en rapprochant les centres de décision, en développant la communication et le lien social", conseille Pierre-Eric Sutter.  

Jacques Fradin, directeur de l'IME souligne: "60,7% des personnes interrogées sont si stressées par leur travail qu'elles se sentent dépressives, insomniaques ou souffrantes. Cet état est fortement lié à l'organisation du travail. Les problèmes engendrés impactent les postes de travail, au point de les rendre non biocompatibles. Il est urgent de rendre les organi-sations et les postes "biocompatibles", c'est-à-dire mieux adaptés au fonctionnement humain". Et d'ajouter: "Il faut redonner à chacun le pouvoir et la responsabilité de chacune de ses missions. De plus, managers et salariés doivent vérifier si le travail effectué au quotidien correspond bien aux missions décrites dans leur fiche de fonction. Il est utile de se demander: "suis-je bien dans mon coeur de fonction, de compétences, de motivation?" Il faut distinguer les motivations spontanées et durables, liées au plaisir de faire, et les motivations évolutives, dépendantes des résultats et de la reconnaissance obtenus. Chaque poste doit être mis en cohérence avec les motivations durables du salarié, indépendamment des résultats".  

Du cadre sup' à l'ouvrier

En dépit de leur niveau hiérarchique et de [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi

Images

La moitié des salariés sont stressés mais les trois-quarts sont ...