Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Qu’est-ce qui bloque le télétravail en France ? (Le blog des experts de l'entreprise)

Mercredi 27 Octobre 2010 - Lu 24 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Qu’est-ce qui bloque le télétravail en France ?

Parmi les obstacles déjà « presque » surmontés…
 

Le cadre juridique qui demande encore à être précisé

Mais on s’aperçoit que les différents accords signés par les entreprises apportent de plus en plus de précisions et que l’avenant au contrat de travail (obligatoire) peut ajouter les garde-fous nécessaires.

Les « limitations » techniques et les coûts de mise en œuvre à court terme

Mais avec la progression rapide de l’équipement des entreprises en matière de TIC, ces limitations tombent de plus en plus.

La sécurité et la protection des données

Mais des entreprises traitant des données dites « sensibles » sont passées au télétravail, preuve que cet obstacle est raisonnablement surmontable, moyennant l’adaptation et la mise en œuvre des dispositifs de sécurité nécessaires.

Les contraintes organisationnelles

Il est clair que la structure des organisations et les modes de travail dans les entreprises conditionnent fortement la mise en œuvre du télétravail.
Des structures légères, des lignes hiérarchiques courtes, un fonctionnement en réseau favorisent naturellement l’autonomie des collaborateurs (tant dans les tâches que dans les horaires de travail).
L’intégration des TIC dans les processus de travail, une forte dématérialisation, la mise en place d’Extranets sont autant de facteurs facilitants.
À l’opposé, on l’aura compris, les structures pyramidales, fortement hiérarchiques, s’appuyant sur des processus sous contrôle « serré », ne favorisent pas (loin s’en faut) l’autonomie des salariés et par là-même, la mise en œuvre de travail à distance.

Les réticences des DRH

Même les DRH, qui pourraient être moteurs sur le sujet, restent prudents, conscients que les évolutions (d’ordre culturel) sous-jacentes représentent un effort considérable.
Mais ils craignent également de « perdre la maîtrise » de l’équilibre social (et si tout le monde était volontaire ?…). Certains redoutent une « levée de boucliers » de la part des organisations syndicales (et si on accusait l’employeur de vouloir « imposer » ce mode de travail ?…).
Enfin, sortant à peine des accords d’entreprises sur les Seniors, puis sur le Stress, ils rechignent à se lancer dans la négociation d’un nouvel accord. Ce qui signifierait, en perspective, une véritable réflexion sur l’intégration du télétravail dans les dispositifs existants d’aménagement du temps de travail (ARTT).

Mais le nœud du problème, c’est la résistance du management !

Des études montrent que le télétravail augmente l’autonomie des salariés, conduisant les managers à adopter un management par objectifs, passant d’une logique de « temps passé sur le lieu de travail » à une logique de résultat individuel.
Or la plupart des managers français ne sont pas préparés à accepter ce mode de relation manager – collaborateur. Certains avouent, lorsqu’on les interroge, des représentations qui touchent au phantasme :

Une autre façon de concevoir le management ?

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi