Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Quand avez-vous été augmenté pour la dernière fois?

Mercredi 24 Novembre 2010 - Lu 4 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez été convoqué dans le bureau de la DRH pour une augmentation? Ne vous inquiétez pas, la majorité des Français non plus! Selon un sondage réalisé par l'institut BVA pour l'Expansion, plus de six actifs sur dix n'ont pas été augmenté significativement depuis deux ans. Et pour 42% des personnes interrogées, la dernière hausse de salaire remonterait même à plus de cinq ans. Selon le mensuel, personne n'a été épargné: de l'ouvrier au cadre en passant par les professions libérales, tous ont connu trois années de vache maigre. Et ce quel que soit leur secteur d'activité. 

L'année 2011 ne s'annonce guère meilleure. Une étude réalisée au début du mois par le cabinet Aon Hewitt, spécialiste des ressources humaines révèle que la hausse moyenne des budgets des rémunérations devrait tourner autour de 2,7%. Un chiffre similaire à 2010 (2,6%) et 2009 (2,9%). A titre de comparaison, durant les trente dernières années, les taux étaient de 3,3 à 3,5% en moyenne. 

Pourtant, L'Expansion assure qu'augmenter les salaires permettrait de faire redécoller l'économie. S'ils étaient augmentés de 10%, seuls 7% des Français - majoritairement les personnes aux plus faibles revenus et les jeunes- épargneraient toute la somme. Les autres profiteraient d'une partie de cette hausse pour consommer plus... et acheter des produits français. 

64% des personnes interrogées assurent, en effet, qu'ils dépenseraient cette somme pour faire des travaux dans leur logement. Suivent ensuite une augmentation de dépenses pour les loisirs (61%), les voyages en France (52%) et l'éducation des enfants (51%).  

Un résultat qui contredit l'idée selon laquelle une relance par la consommation [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi