Service Domicile » Actualités

Actus dans les Landes

  • Lundi 26 Septembre 2011
    Un tiers des salariés français veulent quitter leur entreprise > Lire la suite

  • Vendredi 23 Septembre 2011
    Face-à-face avec l'emploi > Lire la suite

  • Lundi 11 Juillet 2011
    Les salariés aquitains sous pression > Lire la suite

Privés d'indemnité pour un bug informatique à Pôle emploi

Vendredi 05 Novembre 2010 - Lu 106 fois
Catégories : Landes

Pierre Fauges croyait que le plus dur était derrière lui. « Je croyais après ce qui m'est arrivé que le plus dur était de se battre pour vivre. Non le plus dur aujourd'hui, c'est de se réinsérer. » Cet éducateur spécialisé de 58 ans, victime en 2004 à Albertville d'une très grave agression physique qui avait fait la une des médias, est aujourd'hui installé à Pouillon. Il fait partie du groupe de quinze personnes actuellement en formation à Dax. Une formation, normalement rémunérée d'une durée de quatre mois, intitulée « assistance vie dépendance » financée par Pôle emploi. Or, depuis qu'elle a commencé en septembre, Pierre Fauges, aujourd'hui en fin de droits, recevant une maigre allocation d'adulte handicapé à la suite de son agression, n'a toujours pas reçu la moindre indemnité.

Lynda vit à Tyrosse. Allocataire du RSA, cette jeune femme se trouve dans une situation encore plus précaire. Je me suis endettée pour faire cette formation. Comme j'habite à moins de trente kilomètres, mes frais kilométriques ne sont pas pris en charge. J'ai près de 200 euros de frais d'essence par mois. J'ai des chèques qui sont revenus impayés. Ce sont les gens de la formation qui m'hébergent ou m'apportent à manger, parce que je n'y arrive pas ».

Ils étaient trois sur les quinze personnes en formation à n'avoir rien perçu. « Nous avons interrogé les personnes de Pôle emploi qui nous suivent à Saint-Paul-lès-Dax qui comprennent nos difficultés, mais le retard viendrait d'un problème informatique au niveau de la direction régionale, explique Pierre. « C'est tout de même incroyable ! On essaie de se réinsérer, de retrouver une dignité et on nous enfonce encore plus dans la précarité. On nous comprend, on s'excuse, mais rien n'avance. »

Laurent Antonini, le directeur de Pôle emploi à Saint-Paul-lès-Dax, était hier porteur d'une bonne nouvelle : le problème informatique est réglé et les [...]

Lire la suite de l'article sur SudOuest.fr - emploi