Service Domicile » Actualités

Actus en Charente

  • Lundi 20 Juin 2011
    La CCI guette de près les modalités de la fusion > Lire la suite

  • Jeudi 26 Mai 2011
    En première ligne face au chômage des jeunes > Lire la suite

  • Mercredi 25 Mai 2011
    Contre la fatalité sociale > Lire la suite

Un premier Salon des entreprises so british

Mardi 25 Janvier 2011 - Lu 12 fois
Catégories : Charente

Anglais lu et parlé recommandé, ce samedi 22 janvier, à l'étang Vallier Resort où s'est tenu un premier Salon des entreprises aux accents très british.

La gérante, Eleanor Ramsay, avait mis à disposition le club house pour permettre à Angel Traders d'organiser cet événement commercial.

À la tête de cette société montée en 2009 en Dordogne pour faciliter la vie des résidants anglais dans la région, Amanda Smith et Mélanie Chipperfield. Vivant en France depuis 2003 et 2008, les deux jeunes femmes ont proposé leur premier salon à Brantôme (24) en avril 2009 avec un succès qui ne s'est pas démenti. « Aujourd'hui c'est notre 21e salon, la seule obligation pour y participer est de parler anglais. On a pris conscience que beaucoup de Britanniques, souvent les plus âgés qui ont des difficultés à s'exprimer en français, ne trouvaient pas d'artisans, d'entreprises ou de prestataires de services capables de répondre à leurs questions et besoins. »

Samedi, la douzaine d'exposants présents ont pu satisfaire les visiteurs en leur apportant des réponses et des conseils. Et ce, dans plusieurs secteurs d'activités : banque, assurance, équipement de la maison, mais aussi prestations de services et alimentation typiquement anglaise.

Partenaire de ce salon, le site Internet Anglo info ne manque pas un rendez-vous. Démonstration à l'appui, Stephen Garwood navigue en quelques clics sur le site. « Pour le Poitou-Charentes, 30 000 personnes viennent régulièrement échanger sur notre forum pour trouver des informations, comme les démarches à suivre pour immatriculer une voiture en France. »

Les visiteurs, une forte majorité [...]

Lire la suite de l'article sur SudOuest.fr - région Poitou-Charentes