Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Pôle emploi, le fiasco de la fusion entre l’ANPE et les Assedic… (Caennais si vous saviez)

Mardi 21 Septembre 2010 - Lu 3 fois
Catégories : Actus de l'emploi

« L'éclatement de l'accompagnement (ANPE) et de l'indemnisation du chômage (Assedic) entre deux organismes distincts et aux procédures différentes, des démarches complexes et à réaliser en plusieurs lieux, étaient de nature à allonger et à compliquer la recherche d'emploi pour les demandeurs d'emploi.

« Le Président de la République s'était donc engagé à fusionner l'ANPE et les Assedic afin de créer un service public de l'emploi unique et performant. »

http://www.elysee.fr/president/les-dossiers/emploi/travai...

Tout est dit: la création de Pôle emploi fait partie de ces « réformes » de l’ère Sarközy de Nagy-Bocsa (13 février 2008: loi relative à la réforme de l'organisation du service public de l'emploi, et premier conseil d'administration de Pôle emploi le 19 décembre de la même année), « réformes » menées à la hussarde, avec le succès qu’on sait.

L’idée de cette fusion n’était pourtant pas critiquable en soi, s’il s’était agi comme on le prétendait de rendre un meilleur service aux publics concernés (chômeurs, employeurs), et non, comme on peut le constater, de traiter plus de dossiers tout en diminuant le nombre des agents qui en sont chargés, voire, comme le prétendent les mauvaises langues, de trafiquer les statistiques en procédant sous différents prétextes à de généreuses radiations.

Il était même prévu (c’est très mode) que le nouvel organisme dispose, en interne, d’un médiateur auquel les usagers mécontents pourraient faire appel.

Le premier médiateur, Benoît Genuini, 57 ans, n’est guère resté plus de 16 mois à Pôle emploi. Il a démissionné moins d'un mois après la remise de son premier rapport, où il épinglait divers dysfonctionnements et prônait « beaucoup plus de bon sens et d'humanité ».  

http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/104000...
Ce n’était pourtant pas un débutant (30 ans chez Andersen Consulting, et quelques petites années aux côtés de Martin Hirsch…). Il faut donc croire que Pôle emploi est bien le monstre incurable que décrivent ses usagers chômeurs aussi bien que ses employés…

« Aujourd'hui, Pôle emploi, ex-ANPE, selon ses propres chiffres, procède à plus de 500 000 radiations par an (…). Afin d'aboutir à un tel résultat, la procédure est largement informatisée, ce qui est bien évidemment source d'erreurs. De plus, depuis quelques années, les agents de Pôle emploi font l'objet de consignes de plus en plus pressantes afin de "gérer de manière plus dynamique leur stock de demandeurs d'emploi", ce qui peut parfois entraîner le déclenchement de procédures de radiation plus ou moins [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi