Service Domicile » Actualités

Actus dans l'Ain

  • Jeudi 07 Juillet 2011
    Les CFA ouvrent leurs portes cet été > Lire la suite

  • Lundi 27 Juin 2011
    Etudiants et entreprises : quelles sont leurs véritables attentes ? > Lire la suite

  • Lundi 20 Juin 2011
    Le chômage des personnes handicapées progresse > Lire la suite

Actus en Savoie

  • Jeudi 07 Juillet 2011
    Les CFA ouvrent leurs portes cet été > Lire la suite

  • Lundi 27 Juin 2011
    Etudiants et entreprises : quelles sont leurs véritables attentes ? > Lire la suite

  • Lundi 20 Juin 2011
    Le chômage des personnes handicapées progresse > Lire la suite

BTP : plus de 8 jeunes sur 10 "bien dans leur travail"

Lundi 18 Octobre 2010 - Lu 1 fois
Catégories : Ain, Savoie

L'étude de la Fondation BTP Plus s'est penchée sur les conditions de vie des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 ans, apprentis, ouvriers ou ETAM (employés, techniciens et agents de maîtrise). Une première enquête qui révèle "une jeunesse au travail lucide, motivée et volontaire". Les jeunes du BTP sont plus optimistes pour l'avenir que les autres jeunes de leur âge, et pour la plupart "heureux au travail".

Pour les jeunes actuellement salariés dans le BTP tous domaines d'activités confondus, l'entrée sur le marché du travail semble s'être faite sans accros. 89% des interrogés disent avoir une bonne image de leur métier, le jugent même "valorisant" (dont 91% des ETAM) et 50% d'entre eux pensent qu'ils l'exerceront encore dans 5 ans. Les professions du BTP sont donc considérées comme valorisantes malgré une certaine pénibilité liée à des conditions d'exercice particulières.

Une vocation porteuse
Pour la plupart, le choix de travailler dans le BTP est une véritable vocation (76,8%), tous types de professions et niveaux confondus. Leur motivation ? Avoir un emploi stable et bien rémunéré. L'étude révèle par ailleurs que seulement 19,3% des jeunes sondés disent avoir connu une période de chômage à la fin de leur scolarité. Et les apprentis sont ceux qui affrontent le moins de période d'inactivité. A leur entrée dans le système scolaire, les jeunes sont donc déjà confiants en l'avenir.


Le plus difficile dans le métier reste les conditions climatiques et notamment le froid, mais pour beaucoup de jeunes (29,5%) le froid, l'effort physique, la pression, les horaires, les nombreux déplacements... Toutefois, il existe évidemment des différences entre les réponses des ouvriers, artisans, et des ETAM administratifs et techniques. Mais la pénibilité des métiers induit aussi une notion de courage en particulier dans les travaux publics et [...]

Lire la suite de l'article sur RhoneAlpesJob