Service Domicile » Actualités

Brèves

  • Mardi 06 Mars 2012
    Plus de chômeurs indemnisés en janvier (Europe 1) > Lire la suite

  • Jeudi 01 Mars 2012
    Des nouveautés en droit du travail ! (Infotravail) > Lire la suite

  • Vendredi 24 Février 2012
    Période d’essai d’1 an : trop long ! (Infotravail) > Lire la suite

"Plan social", le jeu provocateur qui cartonne (Mode(s) d'emploi)

Vendredi 28 Janvier 2011 - Lu 8 fois
Catégories : Brèves

Plan social, "le jeu préféré des grands patrons" est un jeu de cartes politiquement incorrect. Le but ? Se débarrasser de toutes ses cartes en licenciant ses employés et finir par délocaliser en Chine pour remporter la partie. Avec des points en plus quand on arrive à mettre dehors un syndicaliste ou une femme enceinte. Vous l'avez compris, ce jeu corrosif de la Marwanny Corporation est à prendre au 3ème degré... Il remporte même un énorme succès. Avec 3000 exemplaires écoulés en quelques semaines pendant Noël, Plan social est déjà en rupture de stock.


Un buzz énorme a suivi, une double page dans Aujourd'hui en France hier, des articles et reportages dans tous les médias, même la presse étrangère s'y intéresse. Avec un cortège de témoignages outrés et avis de spécialistes. Le chef d'un service de psychiatrie y est même allé de son analyse comme le relate Arrêt sur images.


Alors peut-on vraiment s'amuser en jouant à faire un plan social ? Comment expliquer ce succès en période de crise ? Pour le savoir, nous avons posé quelques questions à John-Harvey Marwanny, qui a créé ce jeu à la fois cynique et drôle avec son associé Hans Margoulinski. Interview exclusive du plus mystérieux des grands patrons !


Un jeu de cartes où il faut virer tous ses salariés qui sort alors que le chômage est au plus haut, c'est un peu de la provocation ?
Mais pas du tout ! Le jeu "Plan social" s'inscrit dans la démarche du "développement personnel sans douleur", un concept développé par la Marwanny Corporation pour aider l'individu à s'épanouir pleinement. En effet, il permet au commun des mortels de s'entraîner à devenir un actionnaire efficace, capable de licencier sans états d'âme afin d'optimiser les bénéfices de l'entreprise - et par conséquent ses plus-values. J'aide donc les gens à s'épanouir, à réussir et à s'enrichir : vous appelez ça de la provocation ?


Est-ce qu'on peut vraiment rire de tout ?
Je laisse le soin aux philosophes d'en débattre. Pour ma part, j'aide mon prochain et j'optimise les bénéfices.


Comment expliquer le succès du jeu ?
Un bon produit rencontre toujours le succès, c'est l'une des [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi