Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Malgré la crise, les jeunes salariés restent confiants

Lundi 29 Novembre 2010 - Lu 5 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Les Jeunes Verts de Franche- Comme ses aînés, la «génération Y» (les 18-30 ans) n'a pas été épargnée par la crise. Étudiants ou ­jeunes actifs, ils ont en majorité (51 % et 56 %, respectivement) subi «personnellement» ses effets, selon une étude réalisée par OpinionWay pour KPMG (1) et publiée en exclusivité par Le Figaro économie.

Concrètement, cela s'est traduit pour les étudiants par des difficultés à trouver un stage ou un emploi (46 %), par plus de stress (31 %), par une baisse de leurs prétentions salariales (28 %)… Pour les actifs, la crise a rimé avec stagnation de leur rémunération (45 %), peu d'espoir de faire une belle carrière (27 %), une charge de travail accrue (25 %)… Et globalement, plus de deux étudiants et actifs sur trois n'envisagent pas de ­reprise économique à court terme. «Malgré tout, cette génération ne baisse pas les bras et à une très large majorité - près de trois jeunes sur quatre - elle est confiante dans son avenir professionnel  », indique ­Frédéric Albert, directeur adjoint du développement chez OpinionWay.

Être son propre patron

Ainsi, près de huit étudiants sur dix sont convaincus qu'ils arriveront à trouver un emploi et deux sur trois pensent que celui-ci correspondra à leur attente. Mais ils ne se font pas d'illusion sur le ­salaire : seulement un sur deux pense trouver un job «bien rémunéré».

«L'autre enseignement fort de cette étude, qui vient contrecarrer les idées reçues sur le désir de la “génération Y” d'être fonctionnaire, est son attirance pour l'entrepreneuriat», souligne Frédéric Albert. Idéalement, un étudiant ou un jeune actif sur trois souhaiterait être chef d'entreprise, statut qui dispose à 85 % d'une excellente image. «  Que l'en­treprise, souvent chargée de tous les maux et de toutes les responsabilités, ait la cote auprès des jeunes est une vraie bonne nouvelle», se réjouit Pascal ­Collardey, associé et DRH chez KPMG S.A.

Si le désir d'autonomie est fort, l'attrait pour les entreprises publiques et les grands groupes demeure élevé (35 % au total), le besoin de sécurité venant contrebalancer une appréciation mitigée (un peu plus d'un jeune sur deux a une bonne image de ces deux catégories de sociétés).

Donnant-donnant

Parmi les critères de choix d'un emploi, la «génération Y» place nettement en tête le niveau de rémunération, suivi par l'intérêt du poste, l'ambiance de travail, l'équilibre vie [...]

Lire la suite de l'article sur LE FIGARO - Le Figaro ? Emploi : Offres d’emploi avec ...

Images

Les Jeunes Verts de Franche-