Service Domicile » Actualités

Actus dans l'Essonne

  • Jeudi 16 Juin 2011
    La Fac des métiers au bord du dépôt de bilan > Lire la suite

  • Mercredi 23 Mars 2011
    Les partenaires du RSA scellent leur Pacte (Actualité Essonne) > Lire la suite

  • Mercredi 16 Février 2011
    Agir pour et avec la jeunesse (Actualité Essonne) > Lire la suite

Maisons de retraite : quand les tarifs flambent

Jeudi 07 Octobre 2010 - Lu 31 fois
Catégories : Essonne

Colomiers. Maison de retraite : pourquoi les prix flambentPrésident de l’association AGD, qui vient en aide aux personnes âgées à Arpajon, il vient d’envoyer une lettre en forme d’appel au secours au conseil général, qui fixe les prix d’hébergement dans les maisons de retraite du département. « Je reçois chaque jour des appels de familles désespérées », note Arnaud Mathieu. Cette hausse brutale des tarifs n’est pas un cas isolé. Dans la même commune, la maison de retraite le Village du Pays de Châtres a augmenté ses tarifs de près de 20% (lire ci-contre). A Savigny-sur-Orge, c’est une augmentation de 60% en deux ans des tarifs journaliers qui est prévue à la maison de retraite de Charaintru.

Selon Jean-Paul Raymond, directeur général adjoint chargé des solidarités au conseil général, c’est « le système de fixation des tarifs qui explique en partie les écarts entre les années ». Les négociations budgétaires entre les établissements et l’administration durent généralement jusqu’à l’été. Ce n’est qu’à ce moment que la nouvelle tarification est fixée. Mais, comme celle-ci est valable pour l’ensemble de l’année en cours, il y a parfois des rattrapages un peu douloureux. « S’il y a une hausse, elle est répartie sur les derniers mois de l’année et elle est d’autant plus forte », décrypte Jean-Paul Raymond. Colette Naudin, directrice du Village du Pays de Châtres, note qu’à l’inverse, « quand ça baisse, c’est aussi important. Sur le long terme, ça s’équilibre ». La directrice comprend toutefois que « les gens qui ne sont pas là depuis longtemps ne se rendent pas compte de cet équilibrage ».

Si cette directrice assure avoir prévenu les familles, l’information ne passe peut-être pas aussi bien partout et Jean-Paul Raymond reconnaît qu’il faudrait faire preuve « de plus de pédagogie » car ces [...]

Lire la suite de l'article sur Le Parisien - Essonne

Images

Colomiers. Maison de retraite : pourquoi les prix flambent