Service Domicile » Actualités

Actus dans les Ardennes

  • Mardi 07 Juin 2011
    Les artisans veulent reconquérir les jeunes > Lire la suite

  • Jeudi 26 Mai 2011
    Chômage : les Ardennes toujours à la hausse > Lire la suite

  • Jeudi 10 Mars 2011
    La chasse aux faux arrêts de travail > Lire la suite

Actus dans l'Aube

  • Mardi 07 Juin 2011
    Les artisans veulent reconquérir les jeunes > Lire la suite

  • Mercredi 16 Mars 2011
    Le forum de l'emploi porte ses fruits (Libération Champagne) > Lire la suite

  • Jeudi 10 Mars 2011
    La chasse aux faux arrêts de travail > Lire la suite

Actus dans la Marne

  • Mardi 07 Juin 2011
    Les artisans veulent reconquérir les jeunes > Lire la suite

  • Jeudi 26 Mai 2011
    Le chômage se stabilise en avril dans la Marne > Lire la suite

  • Mardi 17 Mai 2011
    Lac du Der / Des emplois saisonniers à saisir > Lire la suite

Actus en Haute-Marne

  • Mardi 07 Juin 2011
    Les artisans veulent reconquérir les jeunes > Lire la suite

  • Jeudi 10 Mars 2011
    La chasse aux faux arrêts de travail > Lire la suite

  • Lundi 07 Mars 2011
    Réforme territoriale (1/5) / "Une boîte à outils" > Lire la suite

Mais qui sont ces retraités qui travaillent ?

Mardi 21 Juin 2011 - Lu 26 fois
Catégories : Ardennes, Aube, Marne, Haute-Marne

La peur de l'ennui, le besoin d'être utile ou de gagner plus d'argent expliquent l'essor du cumul emploi-retraite, dont les conditions sont facilitées depuis 2009.

Parce qu’ils sont déçus par leurs pensions, parce que leurs compétences manquent à leur employeur ou parce qu’ils s’ennuient, un nombre croissant de retraités retrouvent le chemin du travail. Ce phénomène de société est aidé par l’assouplissement des règles du jeu depuis 2009.

On vit une époque pour le moins contrastée. D'un côté, la réforme des retraites a fait descendre l'an passé des millions de personnes dans la rue, inquiètes de voir repoussée de deux ans l'échéance des très grandes vacances bien méritées après une carrière parfois éreintante.

De l'autre, on observe une nette progression du nombre de retraités, qui, à la soixantaine bien sonnée et en pleine peau, se réengagent dans une activité professionnelle rémunérée.
Les raisons de ce paradoxe sont multiples. Il y a, bien sûr, le difficile apprentissage de la vie avec une pension de retraite représentant parfois la moitié du salaire jusque-là perçu.
Les carrières incomplètes, les préretraites subies pèsent lourd pour certains sur le calcul final.

La cerise sur le gâteau… lorsque c'est un choix
Le cumul emploi-retraite touche aussi les cadres hyperactifs, qui ne se voient pas être rangés brutalement sur une voie de garage. Ils se constituent volontiers un amortisseur de fin de carrière en devenant salariés à mi-temps, voire consultants occasionnels dans leur [...]

Lire la suite de l'article sur Région