Service Domicile » Actualités

Actus dans le Nord

  • Vendredi 15 Juillet 2011
    Le forum de l´emploi, une des actions pour lutter contre le chômage (La Voix du Nord) > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Mission locale Villeneuve-d´Ascq - Mons va abandonner le suivi des adultes dans l´insertion ... > Lire la suite

  • Mardi 28 Juin 2011
    La Mission locale du Cambrésis a accueilli et conseillé plus de cinq mille cent jeunes de 16 à 25 ... > Lire la suite

Julien, Amélie et les autres se sont même fait « relooker » pour décrocher un job (La Voix du Nord)

Lundi 13 Décembre 2010 - Lu 36 fois
Catégories : Nord

Non, contre le chômage, on n'a pas encore tout essayé. À l'antenne ostricourtoise de la Mission locale Pévèle Mélantois Carembault, on a en tout cas décidé de miser sur l'originalité. Julien, Amélie, Radia et les autres, en plus des « classiques » formations CV et simulations d'entretien ont eu le droit à un relooking par une socio-esthéticienne. Coup de projecteur sur cet accompagnement à l'emploi pas comme les autres.

seclin@lavoixdunord.fr « On recherche un job. » Comme un leitmotiv, ces jeunes répètent ça en choeur. Ils ont terminé leurs études, ont envie de changer de branche ou veulent trouver du boulot... Ils ont envoyé des tas de candidatures. Mais, comme l'explique Priscilla, l'une des jeunes inscrites à l'atelier accompagnement de la Mission locale, pour rechercher son contrat d'apprentissage, elle a « eu deux réponses pour 35 lettres envoyées ». Alors, il ne faut rien laisser au hasard. Depuis la mi-octobre, sous la direction de Véronique Rabiega, les jeunes refont leur CV, enchaînent les simulations d'entretien... Et travaillent même leur image. « Ils sont allés au centre de formation des apprentis de Tourcoing où des élèves en bac pro coiffure les ont coiffés et leur ont donné des conseils », détaille Véronique Rabiega, conseillère en insertion professionnelle à la Mission locale. Plus étonnant encore : ils ont eu droit à la visite d'une socio-esthéticienne. Son rôle : faire en sorte qu'ils s'habillent en adéquation avec le job visé. Exemple avec Amélie qui recherche un travail de secrétariat : « La socio-esthéticienne m'a conseillé de porter des vêtements gris, un ton neutre, noirs, symbole d'autorité et bleus, qui correspondent bien à des métiers de communication et de contacts. » Et comme rien ne vaut la pratique, la spécialiste a ensuite emmené les jeunes dans une enseigne de prêt-à-porter. Là, avec un budget de 100 euros par personne, financé par le Plan de relance, chacun a dû se lancer dans des emplettes de vêtements, chaussures, accessoires... Julie est une jeune femme qui a décidé d'abandonner le travail d'aide-ménagère pour se lancer dans le secrétariat. « J'ai acheté un tailleur gris, très neutre, avec des lignes horizontales comme on me l'a conseillé, raconte-t-elle. Le marron aussi me convient bien, car c'est une couleur qui met les gens en confiance. »De la confiance. C'est peut-être ça qu'apportent ces conseils. Amélie le confie : « Je suis moins stressée, j'ai plus confiance en moi.  » Et la jeune femme d'envisager de passer des concours administratifs. Même enthousiasme chez Julien. Depuis qu'il a commencé l'accompagnement, il a décroché quelques heures de travail dans le nettoyage industriel, mais confirme : « Il faut que je cherche encore.  » Autant être clair, cet accompagnement n'est pas non plus le remède miracle. Un contrat professionnel bientôt finalisé, un stage en vue dans une [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi