Service Domicile » Actualités

Actus en Charente

  • Lundi 20 Juin 2011
    La CCI guette de près les modalités de la fusion > Lire la suite

  • Jeudi 26 Mai 2011
    En première ligne face au chômage des jeunes > Lire la suite

  • Mercredi 25 Mai 2011
    Contre la fatalité sociale > Lire la suite

Joël Guern a pris les rênes de l'association ADMR

Jeudi 20 Janvier 2011 - Lu 36 fois
Catégories : Charente

L'association ADMR (Aide à domicile en milieu rural) devenue association du service à domicile (aide au lever, au coucher, au déplacement, ménage, courses, etc.), emploie sur le canton de Barbezieux 42 personnes, soit l'équivalent de 27 temps pleins. C'est un million d'euros de chiffre d'affaires annuel. Elle concerne quelque 400 usagers.

En 2008, Joël Guern, adjoint au maire de Barbezieux, tirait la sonnette d'alarme. L'élu chargé des finances, au moment de discuter des subventions, il voulait en savoir plus sur les comptes de résultats des deux précédentes années. L'association affichait un déficit et puisait dans ses réserves. L'élu notait certains dysfonctionnements en lien avec la fédération départementale, dont dépend l'association cantonale.

« Je m'étais déjà intéressé à l'ADMR, ma mère, en maison de retraite, ayant eu recours à ses services. Ainsi, j'ai eu l'occasion de voir l'association de l'intérieur et, plus tard, bien sûr, en tant qu'élu. J'ai pris conscience que c'est un système très lourd à gérer. Lors de la dernière assemblée générale, en octobre 2010, je suis entré comme administrateur. À l'issue du conseil administratif, j'ai accepté la responsabilité de l'association. »

« L'association, explique le président, profite de la maison du territoire de l'ADMR, dans l'immeuble situé au n° 38 du boulevard Gambetta. Ce bâtiment, depuis 2007, appartient à la fédération. Cinq de ses employés y sont hébergés pour gérer les cantons de Barbezieux, Baignes, Brossac, Blanzac, Chalais, Montmoreau et Aubeterre.

Maryse Bouchet est concernée pour notre secteur. L'association de Barbezieux dispose d'un bureau où transitent une dizaine de bénévoles. C'est l'association cantonale qui est l'employeur des 42 personnes, mais c'est la fédération qui gère les feuilles de paye, les emplois du temps et les congés. »

Le rôle des bénévoles est tourné vers le terrain, en plus de superviser la gestion en accord avec les agents administratifs, dont Françoise Mounier, coordinatrice : « Nous, bénévoles, allons visiter les bénéficiaires des services, nous constituons les nouveaux [...]

Lire la suite de l'article sur SudOuest.fr - emploi