Service Domicile » Actualités

Actus dans le Bas-Rhin

  • Vendredi 14 Octobre 2011
    Services à domicile : quel effet des incitations fiscales ? > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Région Alsace a organisé le premier rendez-vous de l'apprentissage et des secteurs de ... > Lire la suite

  • Mardi 21 Juin 2011
    Le BTP s'engage à faciliter l'emploi des handicapés (Le blog du BTP - les métiers du bâtiment) > Lire la suite

Handicap - Conquérir l’autonomie grâce à l’aide de ses pairs

Mardi 07 Décembre 2010 - Lu 45 fois
Catégories : Bas-Rhin

Qui comprend mieux le handicap qu’une personne handicapée ? Née en Alsace, la Coordination handicap et autonomie teste la « pairémulation » : ceux qui ont acquis une certaine autonomie aident les autres à la conquérir.

Samuel Redelsperger, Strasbourgeois de 24 ans, souffre d’une incapacité motrice cérébrale (IMC) due à un accident de naissance. Son cerveau fonctionne parfaitement, mais la connexion avec les muscles est compliquée, et il doit notamment se déplacer en fauteuil. Il y a un peu plus d’un an, il ne comptait que sur l’aide d’un aidant bénévole. Depuis le mois d’août, il bénéficie d’une aide professionnelle : trois accompagnants se relaient auprès de lui, durant 16 heures par jour. « Avant, j’étais un peu désespéré, témoigne Samuel. Maintenant, je peux sortir, envisager un avenir professionnel. Je peux poursuivre mon métier d’homme. »

Sa situation s’est arrangée grâce à l’aide de l’association Coordination handicap et autonomie (CHA). Et plus précisément grâce à une action que la CHA met en place, à titre expérimental, dans le Bas-Rhin : la « pairémulation ». Le principe, résumé par Jean-Pierre Ringler, président (non-voyant) de la CHA : « Une personne handicapée en accompagne une autre vers l’autonomie. »

En l’occurrence, c’est Jean-Pierre qui a aidé Samuel : il l’a guidé dans les démarches à effectuer pour solliciter ce que l’administration n’était pas franchement encline à accorder. Il lui a aussi (surtout ?) donné le courage de le faire. « Je connais un jeune en institution qui aimerait en sortir, mais n’ose pas faire le saut dans le vide. raconte Jean-Pierre Ringler. L’aide que nous apportons est aussi psychologique… »

Fondée en Alsace en 2002, la CHA a été fondée par des Alsaciens comme Marcel Nuss et Sonja Rupp qui, malgré un handicap lourd, voulaient vivre à domicile plutôt qu’en institution. « Se prendre en charge plutôt qu’être pris en charge », résume Jean-Pierre Ringler. « Manger quand on a faim, se coucher quand on est fatigué, aller aux toilettes quand on en a envie », poursuit Sonja… On pourrait ajouter : protester et revendiquer soi-même et non par le biais de porte-parole…

Inspirée d’autres pays européens, et en particulier les Scandinaves, cette « pairémulation » est ainsi une façon de s’affranchir des circuits médico-sociaux traditionnels. Au fond, remarque Jean-Pierre Ringler, « les experts en matière de handicap, [...]

Lire la suite de l'article sur Actualité Alsace