Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Les entreprises ont du mal à franchir le cap du télétravail (Generation-NT.com) > Lire la suite

Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter?

Mardi 06 Mars 2012 - Lu 2345 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Moins d'imprimantes dans les bureaux, des échanges par e-mails ou téléphone plutôt que par courrier, et des dossiers numérisés: l'heure de la fin du papier a-t-elle sonnée dans les entreprises? Une étude pointe les gaspillages encore en vigueur dans les bureaux. 

Courriers, notes de commande, factures, contrats... La paperasse s'empile sur votre bureau. Impossible de mettre la main sur le document vainement recherché. Un "classique" dans la plupart des entreprises. Alors pourquoi ne pas imaginer un bureau "zéro papier"? Adieu, feuilles volantes et étagères saturées, bienvenue à l'archivage numérique et aux courriers électroniques? Pas pour demain, estime la récente étude "Paper free office - Dream or reality?" (Le bureau sans papier, rêve ou réalité?), menée par l'Association pour la gestion des images et des informations (AIIM). 

Les gaspillages de papier sont pourtant légion dans les bureaux. 77% des factures électroniques des entreprises interrogées seraient imprimées avant d'être à nouveau scannées, la plupart du temps pour apposer une signature en bas de page. Et ce n'est pas la seule "aberration" relevée dans l'enquête: 20% des organisations scanneraient la majorité de leur courrier entrant afin de distribuer virtuellement les messages aux salariés. Pas moins de 45% des documents scannés par ces sociétés étaient, à la base, numériques. 

Au vu de ces quelques chiffres, l'entreprise "zéro papier" semble bien utopique. Microsoft France, à Issy-les-Moulineaux, se revendique pourtant du "bureau sans papier". L'espace de travail d'un employé se résume à un casque et à un ordinateur posé sur un bureau. Normal, pour la multinationale de l'informatique, qui a entamé une démarche de stockage numérique de ses données. L'entreprise a également réduit le nombre de ses imprimantes sur ses plateaux. "Nous encouragerons nos collaborateurs à limiter les impressions papier inutiles. Nos imprimantes n'impriment que si le collaborateur vient présenter son badge à la machine", peut-on lire sur le site de Microsoft. 

Quelque 500.000 tonnes de papier usé dans les entreprises finissent incinérés ou jetés à la décharge: moins de la moitié de ces documents sont recyclés. Réduire la [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi