Service Domicile » Actualités

Actus dans le Rhône

  • Jeudi 07 Juillet 2011
    Les CFA ouvrent leurs portes cet été > Lire la suite

  • Jeudi 30 Juin 2011
    Chômage à la hausse dans le Rhône (20 minutes) > Lire la suite

  • Lundi 27 Juin 2011
    Etudiants et entreprises : quelles sont leurs véritables attentes ? > Lire la suite

La Fête de l’entreprise sous le signe

Mardi 01 Février 2011 - Lu 36 fois
Catégories : Rhône

Les lauréats de la 6 e Fête de l’entreprise, rassemblés hier soir sur la scène du Double Mixte, à Villeurbanne, autour de François Turcas, le président de la CGPME du Rhône, et de Pierre Fanneau, le directeur général du groupe Progrès. La Fête de l’entreprise a été placée sous le signe du réalisme et de l’optimisme, après une période marquée par la crise économique et financière, qui a affecté l’activité

Plus de 2 500 dirigeants d’entreprise ont participé hier soir à Villeurbanne à la remise des trophées de la 6e Fête de l’entreprise organisée par la CGPME du Rhône et le groupe Progrès. Ils ont tiré les leçons de la crise, à laquelle ils se sont adaptés, et veulent retrouver la croissance.

Réalisme et optimisme. Ces deux mots du vocabulaire économique ont marqué hier soir à Villeurbanne la 6 e Fête de l’entreprise organisée par la CGPME du Rhône et le groupe Progrès, à laquelle plus de 2 500 dirigeants d’entreprise implantées dans la région, ont participé.

Le réalisme, parce que la plupart des groupes comme des petites et moyennes entreprises n’ont pas d’autre choix que d’affronter la dureté de la réalité économique au sortir d’une période de crise qui les a éprouvés.

L’optimisme, parce que les dirigeants et leurs salariés n’ont, de la même manière, pas d’autre choix que d’envisager trouver ou retrouver le maintien ou le développement de leur activité de l’entreprise pour laquelle ils travaillent.

Dans un discours offensif et enflammé, conforme à son personnage, le patron de la CGPME du Rhône, François Turcas, est même allé un peu plus loin, citant saint Augustin, pas moins : « Bienheureux les fêlés, car ils laisseront passer la lumière ». Plus prosaïque, et plus proche du vocabulaire de l’entreprise, il a aussi fait preuve de réalisme : « La crise est toujours là, mais il y a de bonnes raisons d’espérer à condition de s’adapter, d’évoluer et d’échanger ».

Hier soir, les lauréats des trophées de la Fête de l’entreprise parrainée par Daniel Gouffé, le président d’Erai, ont tous démontré et illustré à leur niveau une capacité remarquable à résister et à se développer, à commencer par Philippe Delanoue (CPS Technologies), le patron d’une entreprise de 150 personnes [...]

Lire la suite de l'article sur Actualité Rhône