Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

"Il faut arrêter d'opposer bien-être et performances économiques"

Vendredi 22 Octobre 2010 - Lu 5 fois
Catégories : Actus de l'emploi

L'équilibre vie professionnelle-vie familiale a encore du mal à s'imposer. Trois salariés sur quatre affirment, par exemple, que leur boîte ne fait rien pour le faciliter. Nous avons remarqué lors de cette enquête que même dans les entreprises qui ont signé des accords pour favoriser le télétravail ou limiter les réunions tôt le matin ou tard le soir, ces nouvelles pratiques ont du mal à s'imposer. Cela vient souvent des managers qui freinent encore ce processus: soit parce qu'ils n'en voient pas la nécessité, soit parce que changer leurs habitudes ne leur plaît pas. Il est donc urgent de sensibiliser les managers et d'une manière générale les ressources humaines sur ce sujet. D'autant que des salariés bien dans leur peau, détendus sont un levier de performances pour l'entreprise. Les employés les plus créatifs et les plus innovants sont souvent ceux qui ont une vie riche en dehors du cadre professionnel. Il faut donc arrêter d'opposer bien-être et performances économiques.  

Que peuvent faire les entreprises pour améliorer l'équilibre vie personnelle-vie professionnelle?

Il y a des entreprises très innovantes en France qui ont mis en place toute une série de services pour aider les parents-salariés dans leur vie de tous les jours. On pense évidemment aux crèches ou aux conciergeries d'entreprise mais cela passe également par le paiement d'une assistante maternelle en cas de changements d'horaires, par la mise en place de temps partiels annualisé pour que les parents puissent prendre leurs congés pendant les vacances scolaires ou l'adaptation des horaires de travail au temps de transports... Et il ne faut pas penser que ces aménagements ne sont réservés qu'aux grandes entreprises. On a remarqué que parmi les entreprises signataires de la charte de la parentalité, les TPE de moins de 10 salariés sont les plus actives. Le dialogue et les arrangements y sont souvent plus faciles.  

Il faut également repenser l'organisation du travail en favorisant le télétravail et arrêtant les réunions à des horaires improbables. Le "présentéisme" est un problème typiquement français : on est persuadé aujourd'hui que rester jusqu'à 21 heures est le moyen le plus efficace de prouver sa motivation. Or dans beaucoup de pays anglo-saxons, c'est très mal perçu: cela donne l'image de quelqu'un de mal organisé!  

Le passage aux 35 heures a-t-il fait évoluer la situation?

Sur le papier c'était vraiment l'objectif de cette réforme. Malheureusement je ne suis pas sûr que cela ait [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi