Service Domicile » Actualités

Actus en Hautes-Pyrénées

  • Vendredi 23 Septembre 2011
    Lourdes. Aides à l'embauche des handicapés (La Dépêche) > Lire la suite

  • Mercredi 13 Juillet 2011
    Tarbes. Pôle Emploi et la CCI luttent de front contre le chômage (La Dépêche) > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    Urgent : Pyrène Plus recrute 30 aides à domicile > Lire la suite

« Moi, Evelyne, aide à domicile? »

Lundi 15 Novembre 2010 - Lu 2 fois
Catégories : Hautes-Pyrénées

Évelyne Carrasco est aide à domicile pour les personnes âgées de la Barousse, dans les Hautes-Pyérénes. Toilette, ménage, présence? Pour certains, elle est l'un des derniers liens réguliers avec l'extérieur. Mais elle s'inquiète de l'avenir.

L'automne ruisselle sur le pare-brise. Une pluie diluvienne qui ce matin pave la pente de feuilles mortes glissantes. « Mais le pire est à venir. La neige est déjà au-dessus de Sost, et chaque année j'appréhende la glace sur la route » explique Évelyne, remontant la vallée noyée au volant de sa vieille 309. Sachant qu'on l'attend à Esbareich, Sost, bref, au terminus de la Barousse, confins des Hautes-Pyrénées. Son quotidien par tous les temps.

De fait, « elle est vaillante, elle est gentille » la résume Robert, 88 ans, depuis son fauteuil, tandis qu'elle s'occupe de son bain de pieds sous le regard d'un douze cors royal, « un trophée de cerf dont on m'a offert 12 000 francs à l'époque » se souvient Robert, son fusil désormais raccroché entre deux autres andouillers.

Un pontage coronarien, des escarres sur le tibia, le nerf à vif sous le pansement que l'infirmière refait tous les deux jours tandis qu'Evelyne lui tient la main? « Je marche, mais il me faut la canne » assure l'ancien maire d'Esbareich. Et en attendant, après l'avoir aidé pour la toilette, Évelyne pommade sa peau fragile, trois fois par semaine. Avant d'attaquer le ménage, faire le lit, balayer et passer la serpillière « à chaque visite » précise-t-elle, astiquant la cuisine. Nickel chrome. « Et elle me fait aussi passer un moment » souligne Robert, souriant à cette complicité vieille de cinq ans. Cette première visite du matin, à 8 heures.

Une relation avec la « dame de l'ADMR* » qui pour lui ne se réduira donc jamais à 26 heures contractuelles de ménage. Comme pour Gilbert, 83 ans, qui, tout menu en pyjama, sous son béret accueille à présent Évelyne, à Sost. Tandis que le temps s'est arrêté sur le calendrier des Postes de la cheminée, entre la Vierge, Thérèse et Bernadette. Autrefois ? Gilbert passait « quatre mois en montagne dans les pâturages » et faisait ses sept fromages par jour, avec le frère. Ils étaient trois garçons, deux s?urs. De la fratrie, il reste seul. « Et le fromage d'aujourd'hui il ne vaut rien » constate-t-il, assis devant le poêle. Content parce que le neveu arrive ce soir. Celui chez qui il passe l'hiver, à Tournefeuille. Évelyne lui monte le bois. Tire le lit. Vide ce qui doit l'être. Balaye. Serpillère. « Il y a du repassage ? » Pas pour cette fois. Dehors, le chemin de pierres est un torrent. Ne pas glisser en repartant.

Elle a 55 ans, a connu des accidents de la vie : l'aide à domicile, pour elle, ça a été la planche de salut, une sortie. Elle aime son boulot, ne s'arrête pas. La 309 redescend vers Sarp. Chez René. 71 ans. Retraité sous tutelle, appartement délabré? « Le micro-ondes est fichu, René, il ne faut plus s'en servir, il est dangereux » le [...]

Lire la suite de l'article sur Dernières infos de : Emploi formation