Service Domicile » Actualités

Actus dans le Gers

  • Vendredi 07 Octobre 2011
    Auch. Un Forum fourmilière hier au Mouzon > Lire la suite

  • Mercredi 05 Octobre 2011
    Auch. Sixième forum pour l'emploi > Lire la suite

  • Mardi 04 Octobre 2011
    Auch. L'IUT prépare aux métiers liés à la santé au travail > Lire la suite

Le top des entreprises qui ont recruté en 2010

Jeudi 30 Décembre 2010 - Lu 85 fois
Catégories : Gers

Ne nous racontons pas d'histoires : le Gers n'a pas été épargné par la crise et le nombre de chômeurs n'a cessé d'augmenter dans le département. Globalement, sur les douze mois de l'année 2010 le chômage est en hausse de 0,3 point. La hausse est particulièrement élevée chez les chômeurs longue durée de la catégorie A : 24,5 % sur un an. Si les chiffres ne sont pas bons, le Gers reste le département de Midi-Pyrénées où le taux de chômage est le moins élevé. À fin août 2010, 6,7 % des Gersois étaient à la recherche d'un emploi contre 9,4 % des habitants de la région. En fin d'année, la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi Midi-Pyrénées constatait une stabilisation du chômage gersois. Dans ce contexte plutôt morose, des entreprises continuent néanmoins de progresser et de créer de l'emploi dans le département. Pour finir l'année sur une note positive, voici une petite sélection réalisée parmi ceux qui ont recruté en 2010. Même si certaines de ces embauches correspondent à des titularisations ou à des rachats d'entreprises, c'est une bouffée d'espoir bienvenue en cette fin d'année.

1- Basé à L'Isle-Jourdain, William Vidal, le patron d'Ecocert, a embauché 78 personnes en 2010. La hausse des effectifs est de 29 % sur un an.

272 salariés, dont 160 à L'Isle-Jourdain. Ecocert est parti de rien, en 1991. Mais l'entreprise a tiré les bénéfices du boom du bio. « Notre chiffre d 'affaire augmente de 20 % par an depuis 2006, confie Philippe Thomazo, le DG (notre photo). Sur les dix premiers mois de 2010, on en est à 3 500 nouveaux clients pour les conversions. Les producteurs et les transformateurs veulent suivre la hausse de la demande qu'on estime entre 12 et 15 % par an depuis la prise de conscience profonde des enjeux écologiques. Le bio, exempt de produits chimiques, est aussi associé aux enjeux sanitaires? Tout ça participe à notre développement, tout comme la certification des cosmétiques bio, secteur où l'on fait 15 % du CA mondial. » Résultat, les effectifs sont passés de 211 à 272 salariés en 2010 (il y a eu 61 créations d'emploi et 17 départs remplacés) pour l'entreprise gersoise qui peut se targuer d'avoir plus de 65 % du marché de la certification bio en France et d'être le principal animateur du marché mondial. Ecocert emploie aussi 222 personnes à l'étranger.

2 - A Castelnau d'Auzan, le patron des Délices d'Auzan a embauché 22 personnes en 2010 et va en recruter 9 de plus en 2011.

Les Délices d'Auzan, conserverie industrielle qui offre un débouché aux productions de 170 éleveurs-gaveurs, a vu ses effectifs salariés passer de 254 à 276 en un an. Et après cette bonne année 2010, l'année 2011 s'annonce aussi positive en terme de création d'emplois puisque neuf recrutements sont programmés. Ces 31 emplois de plus en deux ans s'expliquent par le fait que cette belle entreprise qui fournit en « produits canards » une enseigne majeure de la grande distribution a choisi de titulariser ses intérimaires pour les fidéliser.

3 - A L'Isle-Jourdain, le patron d'Abrisud a embauché 22 personnes en 2010. Il a aussi racheté une usine à Roubaix et repris les 25 salariés.

270 salariés, dont 138 dans le Gers (35 en Espagne, 10 pour le reste de l'international). En 2005, Jean-Pierre Charpentier et François Desgrippes rachètent l'affaire créée par les Chapus en 1995. Depuis, ils misent sur la croissance externe. Au rachat d'une 1re usine à Beauvais (35 salariés) en 2007 vient de s'ajouter un 2e à Roubaix (25 salariés). Abrisud mise sur la jeunesse de son personnel (âge moyen : 34 ans) et la R & D (3 % du chiffre d'affaire est investi dans la recherche et le développement). Pari gagnant : l'entreprise lisloise est perçue comme un agitateur de tendances lorsqu'elle expose ses nouveaux produits tous les ans au Salon de la piscine et à la Foire de Paris. Résultat, elle finit 2010 sur un CA de 52 M?, avec 5 000 abris vendus en Europe, contre 47 millions en 2009. Performance qui lui a permis d'accroître ses effectifs de 20 % cette année à L'Isle-Jourdain : 60 % des salariés sont du Gers.

4 - A Bézeril, Mickaël Ehmann, le patron de Nataïs, a créé 13 emplois nouveaux en 2010. Les effectifs ont augmenté de 14,6 % en un an.

102 salariés. Chez Nataïs, leader européen de maïs pop-corn, les effectifs sont passés de 89 à 102 salariés en un an, ce qui a généré 46 recrutements (13 créations d'emploi et 33 remplacements de départs). Des embauches qui concernent à 70 % le service production. Le service flux maïs pour la gestion du maïs a éclaté, le service expédition, la maintenance et les ressources humaines sont également concernés. Ces recrutements ont été motivés par l'arrivée d'une troisième ligne de conditionnement qui augmente de manière importante les capacités de production. Nataïs, dont la majeure partie de sa production est portée par le pop-corn micro-ondable, continue à défendre sa place de leader.

5 - A Eauze, Jeld Wen France a embauché 20 personnes.

210 salariés (fabrication de portes intérieures). Marc Ouellet, le PDG (notre photo). Le groupe Jeld Wen a choisi Eauze pour implanter son siège social français. Il a repris le savoir faire des anciens établissements Touyarou qui avaient été les créateurs de cette activité de fabrication de porte. Jeld Wen a choisi de se placer sur un créneau plus élaboré. Au cours des trois dernières années le groupe a connu une progression de 15 % par an qui a été ralentie par la crise. Mais la société avait investi au cours des cinq dernières années près de 10 millions d'euros. C'est ce qui permet aujourd'hui de limiter les effets de la crise et qui a permis une vingtaine de nouvelles embauches. La société est un véritable poumon économique pour la ville d'Eauze. La fabrication de ces portes entraîne un important trafic de camions. Une centaine de gros camions quittent chaque semaine l'Armagnac pour aller livrer une production de qualité à travers toute la France et une grande partie de l'Europe. Avec trois gammes de productions, dont une technique, pour les coupe-feu, Jeld Wen est un des leaders du secteur.

6 - À Auch, le Bâtiment gascon a accru ses effectifs de 12 % en un an : Patrick Encausse a recruté cinq personnes en 2010, et il en cherche deux de plus.

80 salariés. Le Bâtiment Gascon, entreprise auscitaine de construction et de rénovation, a recruté cinq personnes cette année, la plupart pour renforcer le personnel encadrant. L'enjeu ? Le plan annuel du projet d'entreprise consistait à prendre différentes mesures de développement et à anticiper les conséquences de la crise. Un schéma qui a conduit l'entreprise à recruter plusieurs cadres pour améliorer le suivi et pallier ainsi les risques engendrés par les marges réduites avec lesquelles l'entreprise travaille. Ce recrutement annuel porte le Bâtiment Gascon a environ quatre-vingts salariés. Et ce chiffre devrait encore augmenter puisque le dirigeant de l'entreprise, Patrick Encausse, est à la recherche de deux conducteurs de travaux pour ses chantiers.

7 - L'Union Plaimont a réalisé 9 embauches ; 2 autres seront effectives début 2 011.

170 salariés. Après des années d'investissements dans ses équipements, le groupe coopératif viticole avait annoncé son choix d'investir dans les forces humaines. Objectif : prospecter de nouveaux marchés et renforcer des équipes en place. Six nouveaux commerciaux sont chargés de la progression des vins haut de gamme de l'appellation saint-mont : 3 sur le marché français et 3 à l'export (dont 2 pour l'Europe et 1 pour l'Asie). Le service marketing s'est doté d'un chef de produit (développement de Florenbelle). Le nouveau DRH (qui gère 170 salariés) est Aline Schmitt. Le nouveau directeur général Laurent Fortin, 42 ans, a pris ses fonctions le 9 septembre. Embauches effectuées mais opérationnelles début 2011 : 2 commerciaux à l'export (poste de responsable Asie et attaché commercial au Benelux).

8 - A Aignan, Paul Bérecoecha, le patron de Diététique et pharmacie (SAS Pierre Fabre production) s'est renforcé de vingt permanents.

70 salariés (produits pharmaceutiques). Installé à Aignan depuis 1998, Diététique et pharmacie est une des antennes des Laboratoire Pierre Fabre. Au cours de la dernière décennie les dirigeants n'ont pas hésité à investir [...]

Lire la suite de l'article sur Dernières infos de : Emploi formation