Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Ces entreprises "Pinocchio" du développement durable

Mercredi 10 Novembre 2010 - Lu 9 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Bolloré, Total et EDF remportent les Prix Pinocchio du ...C'est le genre de récompenses dont les entreprises se passent volontiers: les "prix Pinocchio", remis mardi soir par Les Amis de la Terre, permettent à l'association de dénoncer, sur un ton décalé, certains discours "faussement développement durable". 

Après Bolloré, Total, EDF ou Areva, "distingués" lors des deux premières éditions, le groupe agro-alimentaire Somdiaa a reçu le prix "développement humain". Dirigée par la famille Vilgrain, l'entreprise a reçu le prix avec 32% des votes dans sa catégorie pour les impacts de ses activités de production et de transformation de canne à sucre.  

Le groupe Eramet a quant à lui reçu le prix Pinocchio dans la catégorie "environnement". Les internautes ont condamné la multinationale française pour le projet de développement de la mine de nickel de Weda Bay, en Indonésie. Le prix du "Greenweshing", c'est-à-dire l'usage abusif d'arguments environnementaux en publicité, a été remis au Crédit Agricole. Lors de sa récente campagne "It's Time for Green Banking" la banque a mis en avant son "sens commun" alors qu'elle investissait au même moment dans la centrale à charbon de Medupi en Afrique du Sud. 

"Les prix Pinocchio récompensent le double discours d'entreprises françaises, avec parfois un décalage entre le discours de façade et les impacts de leurs activités, notamment dans les pays du sud", souligne Aloys Ligault, chargé de campagne Responsabilité des entreprises aux Amis de la Terre.  

Les "Pinocchio" sont l'équivalent français d'autres "prix citron" de l'environnement, comme le "Public Eye Award" remis chaque année en Suisse en contrepoint du Forum économique mondial de Davos ou le "Worst Lobby Award" qui distingue de façon humoristique depuis 2005 à Bruxelles "les pratiques douteuses des groupes de pression dans le domaine du changement climatique et des réglementations financières". 

Lors du sommet de Copenhague fin 2009, le Climate [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi

Images

Bolloré, Total et EDF remportent les Prix Pinocchio du ...