Service Domicile » Actualités

Actus dans le Haut-Rhin

  • Vendredi 14 Octobre 2011
    Services à domicile : quel effet des incitations fiscales ? > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Région Alsace a organisé le premier rendez-vous de l'apprentissage et des secteurs de ... > Lire la suite

  • Mardi 21 Juin 2011
    Le BTP s'engage à faciliter l'emploi des handicapés (Le blog du BTP - les métiers du bâtiment) > Lire la suite

Emploi - Une précarité moindre en Alsace qu’ailleurs en France

Mardi 07 Décembre 2010 - Lu 1 fois
Catégories : Haut-Rhin

L’Alsace a moins recours aux contrats courts ou à temps partiel que les autres régions françaises.

Depuis les années 1970, poussée par les évolutions technologiques et sociales, l’organisa- tion du travail a profondément changé au bénéfice d’une flexibilité toujours plus grande. D’où la diminution des emplois stables et durables au profit de contrats à durée détermi- née et du temps partiel et d’une féminisation de la main- d'œuvre.

Principales catégories concernées ? Les jeunes et les femmes, les employés et les ouvriers. Principaux effets ? Des salaires bas. Et un temps de travail réduit même en cumulant plusieurs postes.

Ce préambule posé, l’Insee Alsace note que l’Alsace est un peu moins concernée que les autres régions françaises avec 192 000 personnes embauchées avec un contrat court ou à temps partiel, soit 26 % des salariés, contre plus de 28 % en moyenne France. Le temps partiel assure l’essentiel avec 117 000 salariés. Par ailleurs, 35 700 salariés travaillent à temps complet en contrat à durée déterminée (CDD), le nombre des CDD — temps partiel inclus — totalisant 50 000 salariés en Alsace.

Très présent dans le commerce et les services, le travail à temps partiel est utilisé par 70 % des établissements alsaciens. Avec 17 600 salariés, essentiellement dans l’industrie et la construction, l’intérim correspond à une faible part des salariés : 2,4 % en Alsace pour 2,3 % en France de province.

Le recours aux contrats à durée limitée, à temps partiel ou à l’intérim est élevé au sud de l’Alsace, en particulier dans la zone d’emploi de Mulhouse, avec l’industrie automobile qui emploie fréquemment des intérimaires. La zone de Colmar- Neuf-Brisach se distingue par davantage [...]

Lire la suite de l'article sur Actualité Alsace