Service Domicile » Actualités

Actus en Charente

  • Lundi 20 Juin 2011
    La CCI guette de près les modalités de la fusion > Lire la suite

  • Jeudi 26 Mai 2011
    En première ligne face au chômage des jeunes > Lire la suite

  • Mercredi 25 Mai 2011
    Contre la fatalité sociale > Lire la suite

L'école d'aides-soignants assurée pour six ans

Vendredi 17 Décembre 2010 - Lu 2 fois
Catégories : Charente

L'école d'aides-soignants, qui accueille depuis fin août 42 élèves dans les locaux de l'hôpital, peut espérer rester ici « six ans » a annoncé hier après-midi Ségolène Royal, la présidente de Région, venue inaugurer l'ouverture de cet institut, qualifié d'« itinérant ».

Adjectif par lequel il faut comprendre que l'offre de formation ira où les besoins se font sentir. François Fraysse, le directeur de l'hôpital, a dit toute sa réserve sur le terme « itinérant » et vivement souhaité que « cette jeune nomade se sédentarise ».

La Région, qui a compétence en matière de formation, a attribué l'enseignement du métier d'aide-soignant à la Croix-Rouge française. L'association dispense déjà des cours au sein de l'Institut de formation en soins infirmiers (Ifsi) d'Angoulême.

Depuis la rentrée, des mêmes formateurs de la Croix-Rouge interviennent tant à l'Institut de formation d'aides-soignants de Cognac (Ifas) qu'à l'Ifsi. Ensemble que dirige Liliane Perrin. À Cognac, c'est Martine Barbier-Chamouleau qui orchestre les plannings, les interventions, les stages, etc.

L'ouverture de l'école d'aides-soignants est évidemment une bonne nouvelle. Quelques jours après avoir posé « la première pierre » du futur hôpital et être revenu sur les affres de cette construction, François Fraysse, le directeur, a rappelé hier que l'ouverture d'une école d'aides-soigants à Cognac était loin d'être une préoccupation quand il est arrivé en 2004. Les finances du centre hospitalier et le futur hôpital étaient les priorités du moment.

François Fraysse a donc salué l'engagement de Simone Fayaud, infirmière et ancienne élue régionale, ainsi que Jean-Claude Fayemendie, ancien maire de Châteaubernard, pour leur implication. Lesquels regrettaient « la fermeture des anciennes écoles d'infirmières et d'aides-soigants de l'hôpital ». Chose en partie « réparée ».

À la liste des remerciements obligés dans ce type d'exercice, le maire de Cognac, Michel Gourinchas, a ajouté Daniel Opic et Joseph Joubert, conseillers régionaux.

Ségolène Royal a rapidement visité les 200 m2 mobilisés pour installer l'école d'aides-soigants et pris le temps d'échanger quelques mots avec des étudiants de la première promotion.

Un tour rapide dans la salle de cours, un autre dans la salle de documentation dotée de cinq postes informatiques, permettant un enseignement à distance, ce qu'il est convenu d'appeler « e-learning ».

L'Ifas de Cognac a pour autre originalité d'« être le premier institut de la région à offrir une formation en [...]

Lire la suite de l'article sur SudOuest.fr - région Poitou-Charentes