Service Domicile » Actualités

Actus dans le Puy-de-Dôme

  • Mardi 04 Octobre 2011
    3ème édition du Forum du télétravail (Artesi IDF) > Lire la suite

  • Vendredi 01 Juillet 2011
    L'Auvergne « confirme la sortie de crise » (La Montagne) > Lire la suite

  • Mercredi 18 Mai 2011
    Les organismes de formation en Auvergne (TF1.fr) > Lire la suite

Deux aides à domicile poursuivies pour abus de faiblesse

Mercredi 19 Janvier 2011 - Lu 0 fois
Catégories : Puy-de-Dôme

Madame R. a-t-elle toute sa tête ? Vieillesse doit-elle rimer avec sénilité ? Le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand va devoir répondre à ces questions pour déterminer si les deux aides à domicile qui permettent à l’octogénaire de rester dans son appartement clermontois ont abusé de sa faiblesse.

Trente-six chèques pour un total de 21.349 euros remis aux deux femmes de 70 ans (10 pour 4.606 euros) et 60 ans (36 pour 17.743 euros) entre octobre 2007 et juin 2010.

Deux versions : le banquier s’aperçoit de mouvements suspects sur le compte de l’octogénaire. Il alerte l’association de maintien à domicile. Pour l’aide ménagère, « ce n’est ça. Je m’occupe de tout ce qui entre et sort de la maison de Madame R. Dont les chéquiers. Lorsque j’appelle le banquier pour en commander un, il me parle de quelqu’un qui lui a demandé d’apporter de l’argent liquide. Cela m’a semblé louche. Je lui ai demandé de vérifier ».

D’elle, on sait peu de choses, elle n’est pas à l’audience. Elle a 82 ans, n’a pas d’enfant et vit seule, chez elle, à Clermont-Ferrand. Avec une aide de nuit et une aide de jour.

Depuis la découverte de l’affaire, elle est sous curatelle renforcée. Le médecin la décrit comme ayant des troubles cognitifs et étant sous la dépendance affective des deux prévenues.

Selon les prévenues, Madame R. a toute sa tête. « C’est une femme autoritaire, qui sait ce qu’elle veut et regarde les factures ». Aussi blonde que l’autre est brune, les deux aides à domicile ne se connaissent pas. L’une fait la nuit, l’autre le jour. L’une est directement salariée par Madame R., l’autre par l’association d’aide à domicile.

« Elle a voulu que je prenne sa petite chatte chez moi. J’ai tous les justificatifs » dit [...]

Lire la suite de l'article sur La Montagne : les derniers temps forts de Accueil