Service Domicile » Actualités

Actus dans l'Aisne

  • Mardi 26 Avril 2011
    Impôts / Des dispositions spécifiques pour les seniors > Lire la suite

  • Mardi 01 Mars 2011
    Les heures supplémentaires en hausse dans la région Picardie au 4e trimestre 2010 (Gecodia) > Lire la suite

  • Vendredi 07 Janvier 2011
    PICARDIE Toujours 11 % de demandeurs d'emploi (Courrier-picard.fr) > Lire la suite

Contrats aidés / Des bénéficiaires pourraient rester sur le carreau

Jeudi 21 Octobre 2010 - Lu 4 fois
Catégories : Aisne

La régie de quartiers emploie 80 personnes en contrats aidés, notamment pour l'entretien des espaces verts mais aussi le nettoyage des quartiers Champagne et Moulin-Roux.

LAON (Aisne). Grosse angoisse dans les structures qui fonctionnent avec des contrats aidés. Ceux-ci ne seront pas renouvelés en cette fin d'année.

TED, la régie de quartiers, les organismes de formation, les Restos du cœur, certaines écoles… La liste est longue de ces associations, structures, et collectivités, qui fonctionnent avec des emplois aidés.
Leurs responsables sont particulièrement inquiets. Le quota étant épuisé pour l'année 2010, ces contrats pourraient ne pas être renouvelés pour les mois à venir, au moins jusqu'à l'année prochaine.

Difficultés sociales

Apparemment, les responsables d'associations ont été mis devant le fait accompli. « L'État stoppe le financement des contrats aidés, précise l'un d'eux, sans nous en avertir officiellement puisque nous avons appris cette mesure incidemment par des courriers pas très clairs de Pôle emploi*. Ce qui est sûr c'est qu'on nous a refusé le renouvellement de plusieurs contrats alors que nous avions un engagement moral vis-à-vis de ces personnes. »
Les contrats d'accompagnement à l'emploi (CAE ou CUI), actuellement en pleine période de renouvellement, sont annulés pour manque de budget du ministère du Travail. Ce qui va avoir des conséquences importantes sur le plan social puisque ces dispositifs d'aide à l'emploi ont pour but de faciliter l'insertion professionnelle de personnes sans emploi. Ils servent également à « éponger » une partie du chômage en cette période difficile. « Nous sommes de plus en plus sollicités par des bénéficiaires, confirme Michel Girard, l'adjoint laonnois chargé des affaires sociales. Comme il y a de moins en moins de travail, les gens passent aux contrats aidés ».
L'élu ne cache pas sa contrariété : « Ce n'est pas réjouissant pour nous qui sommes sur le terrain. Nous avons besoin de ces contrats pour remettre les gens sur les rails. Nous sommes en train d'étudier le problème. »

Chantiers stoppés et désordre

Au problème social va s'ajouter un problème d'organisation dans les structures concernées. Certains chantiers n'auront plus les effectifs nécessaires pour être achevés. Des travaux d'entretien [...]

Lire la suite de l'article sur Région