Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

MBA : les conseils pour réussir le marathon de la préparation 

Vendredi 08 Octobre 2010 - Lu 14 fois
Catégories : Actus de l'emploi

CURSUS Entre un et deux ans, c'est le temps qu'il faut compter pour préparer sa candidature. «Une première réflexion de six mois doit permettre de réfléchir à ses objectifs professionnels et d'identifier les programmes qui y répondent. Si les candidats ciblent le top des programmes internationaux, il faut compter de deux à trois mois pour préparer le GMAT et encore deux ou trois mois pour les essays», assure Edward Buckingham, directeur associé de l'Executive MBA de l'INSEAD.

Inscrit au MBA de HEC depuis janvier 2010, Nicolas Perrodo admet que la constitution du dossier est le premier test de motivation. «Pour collecter l'ensemble de mes notes, j'ai par exemple dû contacter ma prépa, qui avait ces données dans ses archives. Il faut aussi solliciter des personnes pour se faire recommander, préparer le GMAT et le TOEFL (des tests que j'ai travaillés tous les matins pendant un mois), rédiger les essays… Ce n'est pas très compliqué, mais cela demande du temps et de l'organisation», reconnaît-il.

Parcours professionnel 

Certains candidats aux MBA les plus prestigieux vont même plus loin, à l'image de cette candidate partie six mois sabbatiques à New York pour améliorer significativement son niveau d'anglais et peaufiner la dimension internationale de sa candidature. Un critère effectivement essentiel pour certains programmes. «Nous recherchons avant tout des personnes capables de s'adapter à un nouvel environnement, à d'autres cultures. Si une personne n'a aucune exposition internationale chez son employeur, pourquoi ne pas envisager de changer d'entreprise ou de prendre un congé sabbatique. Mais un simple échange universitaire à l'étranger, ou le fait d'avoir vécu dans un autre pays, suffit souvent à donner cette [...]

Lire la suite de l'article sur LE FIGARO - Le Figaro ? Emploi : Offres d’emploi avec ...