Service Domicile » Actualités

Actus en Seine-St-Denis

  • Lundi 06 Juin 2011
    40000 jeunes en marge du monde du travail (Le Parisien) > Lire la suite

  • Mardi 12 Avril 2011
    Toujours plus de chômeurs en Seine-Saint-Denis (Aulnay libre) > Lire la suite

  • Jeudi 07 Avril 2011
    Toujours plus de chômeurs (Le Parisien) > Lire la suite

Le "9-3" qui connait le plus haut taux de chômage d'IDF, est le 3ème recruteur de la région... (Saint-Denis Ma Ville)

Vendredi 06 Mai 2011 - Lu 19 fois
Catégories : Seine-St-Denis

Le chiffre illustre une nouvelle fois le paradoxe de la Seine-Saint-Denis. Le département présente le taux de chômage le plus élevé d’Ile-de-France (11,2%)… mais c’est l’un des plus gros recruteurs de la région! C’est ce qu’indique une enquête réalisée par Pôle emploi : les employeurs du 93 ont annoncé 25 000 intentions d’embauche pour 2011, ce qui le place à la troisième place en Ile-de-France, juste derrière Paris et les Hauts-de-Seine.

(...) En tête des profils demandés par les entreprises du 93, les conducteurs-livreurs (1712 intentions d’embauche). Un besoin lié à la présence de nombreux sites de stockage et d’entrepôts dans le département. La catégorie suivante (1342 intentions d’embauche) est celle… des artistes! Le chiffre est néanmoins trompeur. « Il y a effectivement beaucoup d’embauches autour des studios de télévision du secteur de la Plaine-Saint-Denis, note une connaisseuse. Mais le bassin d’emploi va bien au-delà du département. » En d’autres termes, les recrutements touchent peu les demandeurs d’emploi habitant le 93, et les vacations proposées sont souvent très courtes, le temps d’un festival ou d’un spectacle au Stade de France.

Un décalage entre l’offre et la demande. Près d’un employeur sur six envisage d’embaucher au moins une personne cette année. Mais y parviendra-t-il ? Dans plus de 30% des cas, les entreprises estiment que le recrutement sera « difficile ». C’est le cas pour les professionnels du spectacle, ou encore les cuisiniers. Deux facteurs peuvent expliquer ce décalage, selon Pôle emploi : « D’abord, certains postes exigent une qualification très pointue : éclairagiste, technicien du son… Ensuite, certains métiers comme celui de cuisinier, ont la réputation d’être durs. » Pôle emploi va examiner avec attention les résultats de [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi