Service Domicile » Actualités

Actus en Gironde

  • Lundi 26 Septembre 2011
    Un tiers des salariés français veulent quitter leur entreprise > Lire la suite

  • Jeudi 22 Septembre 2011
    Bordeaux : plus de 1000 offres d'emploi dans le commerce à pourvoir > Lire la suite

  • Lundi 11 Juillet 2011
    Les salariés aquitains sous pression > Lire la suite

Du concret pour l'emploi

Jeudi 09 Décembre 2010 - Lu 35 fois
Catégories : Gironde

Un an après avoir pris la suite de Jean-Luc Virepinte et un an avant de céder son siège au vice-président Thierry Sbrissa, Michel Queille, dynamique et pragmatique président du C2ESG, fait le point sur quelques dossiers phares portés par le Club d'entreprises de l'Entre-deux-Mers et du Sud-Gironde.

Emploi. C'est un des axes forts des projets du C2ESG. Fin 2011 ou début 2012, il veut être à l'initiative d'une grande manifestation, regroupant « notre club d'entreprises, les clubs d'entreprises périphériques, le Pôle emploi, les missions locales, les proviseurs de lycées et le Conseil régional qui est compétent en matière de formation ». « Il s'agit d'avoir une analyse large. Il va falloir se bouger, il va falloir faire du concret ». Le contenu de cette manifestation se précisera dans les prochains mois.

Ce projet se base sur un constat que Michel Queille qualifie de « point noir du Sud-Gironde ». « C'est le problème des jeunes, de l'emploi, de la formation et de l'entreprise. Le Sud-Gironde est le secteur du département où l'accroissement du chômage a été le plus fort sur un an, aussi bien pour les moins de 25 ans que pour les plus de 50 ans. »

Le président du club observe également que « les entreprises cherchent un certain nombre de personnes qualifiées qu'elles ne trouvent pas sur le territoire alors qu'il y a des lycées professionnels qui devraient les former. Dans le même temps, les entreprises sont frileuses pour tout ce qui est immersion, stages, etc ».

Cellule crise et entraide. Elle a été mise en place après la tempête Klaus. « Cette commission regroupe surtout des industriels. Son premier travail a été de lister les besoins des entreprises en énergie, surface, réseaux informatiques, etc. On a fait également fait un bilan de l'existant. Si demain, un événement climatique identique se reproduit, ces entreprises-là pourront se tourner vers cette bourse. Avec ce plan, nous pouvons être très réactifs en fonction des besoins et des possibilités des entreprises. »

Groupement d'employeurs. « C'est une des grandes idées du club, qui remonte il y a cinq ou six ans », rappelle le président. « Il s'agissait de créer un groupement d'employeurs, en fonction d'emplois dont les PME n'ont pas besoin à temps plein mais dont elles ont un besoin constant. »

Une étude de faisabilité a été menée, mais le projet s'est heurté à un problème de statut. « Il faut un conseil d'administration, dans lequel chacun est solidaire des autres en termes de [...]

Lire la suite de l'article sur SudOuest.fr - emploi