Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Chiffres des fins de contrat (licenciements, ruptures conventionnelles...) dans les services informatiques (SSII, éditeurs...) (Munci)

Vendredi 17 Décembre 2010 - Lu 24 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Emploi et conditions de travail en SSII : tour d'horizon des ...Chiffres des fins de contrat (licenciements, ruptures conventionnelles...) dans les services informatiques (SSII, éditeurs...)
Rubrique : > DOSSIERS, POSITIONS > Emploi, marché du Travail
Mot(s)-clé(s) : Licenciements , Licenciements abusifs , Rupture conventionnelle , Turnover
Publié le 1er février 2004, mis à jour le 17 décembre 2010
Nombre de visites : 12515


MUNCI, 01.02.2004 | MAJ 17.12.2010
Tableaux des fins de contrats dans les services informatiques : années 2006 à 2009
(Anciens chiffres : années 2003 à 2007)

Nous publions dans cet article les chiffres annuels (sources : Pôle-emploi) des motifs de ruptures de contrat de travail (ayant donné lieu à une entrée en indemnisation) dans le secteur des activités informatiques, en les comparant à ceux de l’ensemble du marché du travail.

COMMENTAIRES :


1. Ces chiffres nous sont communiqués chaque année par la Direction des Statistiques, Enquêtes et Prévisions de Unistatis/Pôle-emploi.
Ils sont basés uniquement sur les ENTRÉES en INDEMNISATION CHÔMAGE.
Par conséquent ils ne prennent compte NI les démissions NI un certain nombre de transactions (sans licenciements) qui ne donnent pas lieu à l’indemnisation chômage (sauf cas particuliers tels que les motifs économiques) NI les salariés licenciés ou séparés à l’amiable qui ont retrouvé un poste avant la fin de la période de carence (généralement de plusieurs mois).


2. En terme de PROPORTIONS : les LICENCIEMENTS dans les services informatiques représentent environ 41% des fins de contrats indemnisées par l’assurance chômage en 2009 et 48% en 2008.
Sur l’ensemble du marché du travail, ils sont proportionnellement nettement moins élevés : 25% en 2009 et 28% en 2008.
Cette réalité s’explique notamment par le fait que les CDD sont proportionnellement deux fois plus importants sur le marché du travail que dans les services informatiques.

En terme de VOLUMES rapportés à l’ensemble des effectifs salariés, la situation est moins préoccupante : on constate en effet que les licenciements sont proportionnellement moins nombreux dans les services informatiques que sur l’ensemble du marché du travail.
En effet, ceux sont 2,70% des effectifs du secteur des services informatiques qui ont été licenciés en 2009 (1,37% en 2008), contre 3,52% pour l’ensemble des salariés (3,30% en 2008).

CONCLUSION : il y a proportionnellement plus de CDI en SSII… mais il y a aussi, proportionnellement, plus de licenciements parmi les fins de contrat en comparaison de l’ensemble du marché du travail !
Toutefois, le pourcentage de ces licenciements rapporté aux effectifs montre un taux de licenciements moins élevé dans les services informatiques que sur l’ensemble du marché du travail.

En terme de VOLUMES rapportés à l’ensemble des effectifs salariés, les chiffres montrent un recours plus important aux ruptures à l’amiable dans les services informatiques en 2009 (1,35%) par rapport à l’ensemble du marché du travail (1,12%) après avoir été moins élevé en 2008 (0,21% contre 0,37%).

CONCLUSION : les SSII recourent (abusent ?) davantage que les autres sociétés aux ruptures conventionnelles en période de crise.

En terme de PROPORTIONS : elles représentent plus de 14% des fins de contrats en 2009 dans les services informatiques, contre "seulement" 6,5% sur l’ensemble du marché du travail.

En terme de VOLUMES rapportés à l’ensemble des effectifs salariés, les constatations sont les mêmes que pour les ruptures conventionnelles : 0,94% dans les services informatiques contre 0,91% pour l’ensemble du marché du travail en 2009, 0,47% contre 0,65% en 2008.

CONCLUSION : les SSII pratiquent davantage que les autres sociétés les fins de période d’essai et le CTP en période de crise.

CONCLUSION : la crise est gérée "différemment" dans les services informatiques par rapport aux autres secteurs d’activité…
La bonne reprise des recrutements en 2010 (et avec elle la baisse du chômage des informaticiens sur le 1er semestre) fait suite à une forte progression des licenciements, des fins de période d’essai et surtout des ruptures conventionnelles en 2009.
La politique de recrutement dans la plupart des SSII demeure donc une politique de « stop and go » toujours fortement corrélée aux cycles d’activité.

Ces chiffres nous amènent également à rappeler que, contrairement à une idée répandue, le TURNOVER (rotation de l’emploi), dont les SSII détiennent chaque année le (triste) record selon l’APEC, ne prend pas en compte seulement les démissions mais également les autres formes de fins de contrat… comme les licenciements et les ruptures amiables (pour en savoir plus).

Enfin, au vu de la rareté des PSE dans les services informatiques au cours de l’année 2009, on constate que les SSII privilégient toujours les moyens de séparation individuelle… aux procédures collectives, ce qui [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi

Images

Emploi et conditions de travail en SSII : tour d'horizon des ...