Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Le CV est-il has-been?

Mardi 02 Novembre 2010 - Lu 9 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Depuis le mois de mai, l'Apec, l'Association pour l'emploi des cadres, recrute sans CV ni lettre de motivation. Comment faites-vous?

Les candidats, au lieu de répondre à une annonce en envoyant leur CV et éventuellement une lettre de motivation, remplissent un questionnaire élaboré avec l'entreprise qui cherche à embaucher. Il y a une quinzaine de questions qui portent sur leur conception du poste, sur ce qu'ils pensent pouvoir y apporter, sur la manière dont ils conçoivent le travail en équipe...  Les candidats ne sont désormais évalués que sur leurs compétences et leur motivation. Ils peuvent également parler de leur parcours et de leurs expériences. Mais s'ils estiment que cela va les desservir, ils peuvent passer ces informations sous silence. Pour l'instant, on utilise ce procédé dans quelques entreprises telles que chez Auchan, Areva et Konica mais on compte étendre ce dispositif à un maximum d'entreprises.  

En quoi ce type de recrutement est différent du CV anonyme?

Le recrutement sans CV ni lettre de motivation va beaucoup plus loin que le CV anonyme. Le principe de cette méthode va dans le bon sens, mais à cause de la promesse d'anonymat on passe sous silence des informations interressantes pour les recruteurs. Avec ces CV on ne ressent plus l'originalité du candidat, ce qu'il peut apporter de différent et de nouveau à l'entreprise. On créé des clones. Notre objectif avec le recrutement sans CV est, au contraire, de varier les profils et de permettre à des personnes qui n'ont pas forcément un cursus classique de postuler. Et visiblement ça a l'air de fonctionner: nous avons remarqué que lorsque nous publions la même annonce -l'une sous une forme classique, l'autre avec un recrutement sans CV- la seconde reçoit environ six fois plus de réponses et les candidats ont des profils et des expériences très différents. Les personnes qui ne seraient pas spontanément allées vers ce [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi