Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

"Augmentation, c'est un mot qui fait pâlir mon employeur"

Samedi 27 Novembre 2010 - Lu 2 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Augmentation, c'est un mot qui fait pâlir mon employeur" - L'"Vous avez dit augmentation? C'est un mot totalement inconnu de mon vocabulaire!", plaisante Sylvie. Et elle n'est pas la seule. Selon un sondage réalisé par l'institut BVA pour l'Expansion, plus de six actifs sur dix n'ont pas été augmenté significativement depuis deux ans, comme en témoigne Rivière: "Cela fait plus de deux ans, que je n'ai pas été augmenté malgré les nombreuses réclamations auprès des ressources humaines. Je finis ma carrière sur un salaire inférieur d'au moins 25% à ce qu'il aurait dû être pour un poste à responsabilités (et pour lequel j'ai toujours reçu de grands compliments qui ne coûtent rien et ne sont pas soumis à charges sociales!)"  

Si l'étude révèle que tous les salariés, quel que soit leur domaine de compétence, ont été touchés par ce gel des salaires, nombreux sont les internautes qui ressentent un sentiment d'injustice face à ce gel des salaires: "Moi, ça fait 5 ans que je n'ai pas été augmenté ne serait-ce que d'un centime. Pendant la même période les 3 "principaux" -je travaille dans une petite entreprise familiale de 7 employés- se sont augmentés de 12% ... Et ils me disent qu'ils ne peuvent rien faire pour moi. En attendant, eux, ils se servent!", explique JCPAT. Et Gégé d'ajouter: "Augmentation c'est un mot qui fait pâlir mon employeur. Il trouve de bonnes raisons de ne pas le faire... d'autant qu'il estime que les 150 € attribués en 2006 sont une preuve de sa bonne volonté!" 

Pour compléter leur salaire et faire face au coup de la vie tous les moyens sont bons. JCPAT, écoeuré par les pratiques de son patron, a décidé d'opter pour la manière forte: "Je connais la valeur de mon travail, et puisque je ne suis pas rémunéré à la hauteur de mes résultats, je baisse mes [...]

Lire la suite de l'article sur LEXPRESS.fr - Emploi

Images

Augmentation, c'est un mot qui fait pâlir mon employeur" - L'