Service Domicile » Actualités

Actus dans le Bas-Rhin

  • Vendredi 14 Octobre 2011
    Services à domicile : quel effet des incitations fiscales ? > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Région Alsace a organisé le premier rendez-vous de l'apprentissage et des secteurs de ... > Lire la suite

  • Mardi 21 Juin 2011
    Le BTP s'engage à faciliter l'emploi des handicapés (Le blog du BTP - les métiers du bâtiment) > Lire la suite

Actus dans le Haut-Rhin

  • Vendredi 14 Octobre 2011
    Services à domicile : quel effet des incitations fiscales ? > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Région Alsace a organisé le premier rendez-vous de l'apprentissage et des secteurs de ... > Lire la suite

  • Mardi 21 Juin 2011
    Le BTP s'engage à faciliter l'emploi des handicapés (Le blog du BTP - les métiers du bâtiment) > Lire la suite

L'alternance en Alsace (Le blog de l'alternance)

Mercredi 22 Décembre 2010 - Lu 3 fois
Catégories : Bas-Rhin, Haut-Rhin

Avec près de 1,9 million d’habitants et constituée des départements du Bas-Rhin (67) et du Haut-Rhin (68), l’Alsace est la plus petite des régions françaises.

Carrefour entre l’Allemagne, la France et la Suisse et à proximité de l’Italie, elle a acquis, par sa situation, une dimension économique européenne qui s’exprime aussi à travers le rôle que joue sa capitale régionale ; Strasbourg est le siège d’institutions comme le Parlement européen, le Conseil de l’Europe et la Cour européenne des droits de l’homme.

Il reste à souligner l’importance du travail transfrontalier dans une région qui, par ailleurs, connaît un taux de chômage parmi les plus faibles.

La région en chiffres Nombre d’apprentis : 15070 - Nombre de CFA : 32 Taux de femmes apprenties : 33,4 % Budget alloué à l’apprentissage : ≈ 80 millions d’€

Niveaux de formation : • 56,2 % CAP BEP • 23 % bac pro • 14,5 % bac 2 • 6,3% bac 3 et plus Taux d’emploi sortant durable : 70 % 7 mois après l’obtention du diplôme Budget alloué à l’apprentissage : 63,56 millions d’€

L’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau offre aux apprentis la possibilité de réaliser leur formation pratique en Allemagne.

Grâce à l’apprentissage transfrontalier, l’apprenti recruté par une entreprise de la partie allemande de l’Eurodistrict peut suivre une formation théorique dans un CFA alsacien. Cette formule, qui concerne une vingtaine de diplômes, permet la pratique de l’allemand au quotidien, et ouvre aux apprentis de nouveaux horizons professionnels. Les diplômes sont reconnus en France et en Allemagne.

La Région Alsace et l’AGEFIPH s’engagent à développer l’accès à l’apprentissage des jeunes handicapés, issus ou non de l’enseignement spécialisé. La limite d’entrée en apprentissage passe à 30 ans et la durée du contrat peut être allongée à 4 ans.

Les jeunes peuvent suivre, en complément de la formation en CFA commune à tous les apprentis, des actions de soutien dans les matières générales et/ou pratiques dans la limite de 100 heures par an. La mise en place d’une plate forme S.A.R.A.H est destinée à accompagner ces apprentis avant, pendant et après leur contrat d’apprentissage. Elle apporte des conseils et un soutien pédagogique au jeune, à sa famille, au CFA et à l’entreprise d’accueil.

L’industrie occupe depuis longtemps une place importante en Alsace. Le tissu industriel est diversifié. Il se caractérise aussi par une concentration de l’emploi dans les établissements de 250 salariés et plus, et par une présence forte de grands groupes internationaux.

L’industrie alsacienne reste très diversifiée même si trois secteurs regroupent 40 % de l’effectif salarié industriel. L’industrie des équipements mécaniques, dont la production est essentiellement destinée à d’autres activités industrielles, est le secteur le mieux représenté.

Les deux autres secteurs sont l’industrie automobile.(12 %) avec le centre de production de PSA Peugeot Citroën près de Mulhouse (plus de la moitié de l’effectif du secteur) et de nombreux équipementiers, et les industries agricoles et alimentaires (12 %).

Par ailleurs, quatre secteurs emploient moins de 10 % des salariés de l’industrie. Il s’agit de l’édition-imprimerie-reproduction, du textile, de la construction navale, aéronautique et ferroviaire et de l’habillement-cuir.

En Alsace comme en France métropolitaine, l’emploi industriel recule au profit de l’emploi tertiaire. Un nombre croissant d’entreprises a recours à des solutions d’externalisation. Ainsi, de nombreuses activités de services sont désormais transférées vers un partenaire externe. Elles couvrent des domaines variés qui touchent à l’organisation de la société (informatique, nettoyage, ressources humaines, [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi