Service Domicile » Actualités

Actus dans le Bas-Rhin

  • Vendredi 14 Octobre 2011
    Services à domicile : quel effet des incitations fiscales ? > Lire la suite

  • Vendredi 08 Juillet 2011
    La Région Alsace a organisé le premier rendez-vous de l'apprentissage et des secteurs de ... > Lire la suite

  • Mardi 21 Juin 2011
    Le BTP s'engage à faciliter l'emploi des handicapés (Le blog du BTP - les métiers du bâtiment) > Lire la suite

L'Alsace souffre encore de la crise mais entrevoit le bout du tunnel

Mercredi 13 Octobre 2010 - Lu 1 fois
Catégories : Bas-Rhin

Pas encore un rebond, un frémissement : l’emploi salarié a augmenté de 0,3 % au 2 e trimestre 2010 en Alsace.

Une hirondelle ne fait probablement pas le printemps mais tout de même : selon les deux Urssaf d’Alsace, l’emploi salarié a progressé de 0,3 % au 2 e trimestre 2010.

- sympathique, la performance est largement insuffisante pour rétablir un taux de croissance annuel resté négatif de 0,2 % ; contre -0,1 % au plan national.

- l’amélioration du contexte global doit beaucoup au dynamisme du secteur de l’intérim : les effectifs sont ici en hausse de près de 35 % sur les douze derniers mois. Soit un gain de 3 500 emplois. Significatif du frémissement : la hausse n’est que de 16,6 % au plan national.

Hors intérim, l’emploi salarié recule d’ailleurs de 1,2 % en glissement annuel en Alsace, ce qui correspond à une perte de près de 6 400 emplois. D’un trimestre l’autre, les effectifs sont toutefois stables.

Le recul de -0,2 % sur douze mois de l’emploi du secteur concurrentiel a son illustration cruelle : près de 1 100 emplois ont disparu. Soit, depuis l’été 2008 et le début de la crise actuelle, 22 200 emplois perdus dans la région, dont 11 200 dans le Bas-Rhin et 11 000 dans le Haut-Rhin.

Comme souvent, la situation est contrastée au niveau départemental : stabilisation en glissement annuel dans le Bas-Rhin, repli de 0,5 % dans un Haut-Rhin très pénalisé par son industrie, moins high tech qu’au nord de l’Alsace et qui a vu ses effectifs fondre de 4,8 % en un an. L’impact des créations de postes sur le site PSA de Mulhouse se fera probablement sentir au second semestre.

L’industrie reste de toute façon très fragile. Les Urssaf ont beau souligner un ralentissement de la dégradation sur les douze derniers mois — l’emploi recule de 4,1 % sur un an (3,9 % au niveau national) alors que la baisse en rythme annuel dépassait 5 % au cours des quatre derniers trimestres — cette baisse correspond à la destruction d’environ 5 700 emplois.

Certes timide, le frémissement du 2 e trimestre semble indiquer que l’économie alsacienne entrevoit le bout du tunnel. Comme une région française sur trois, mais avec sensiblement moins de dynamisme que la Corse ( 2,5%), le Languedoc-Roussillon ( 1%) et l’Aquitaine ( 0,6%).

L’Alsace [...]

Lire la suite de l'article sur Actualité Alsace