Service Domicile » Actualités

Actus de l'emploi

  • Mercredi 07 Mars 2012
    Pour la génération Y, la parité progresse en entreprise > Lire la suite

  • Mercredi 07 Mars 2012
    "On ne laisse pas ses ennuis professionnels à la porte du bureau" > Lire la suite

  • Mardi 06 Mars 2012
    Le gâchis de papier au bureau peut-il s'arrêter? > Lire la suite

Top 50 2010 des entreprises les plus attractives : la revanche de la marque employeur (Mode(s) d'emploi)

Mardi 28 Septembre 2010 - Lu 5 fois
Catégories : Actus de l'emploi

Depuis l'an dernier, Google s'est installé en tête du classement des employeurs les plus attractifs établi par Universum. Dans le Top 50 2010 qui vient d'être dévoilé ce matin, Google occupe toujours la plus haut marche du podium, mais le célèbre moteur de recherche est talonné par les Big 4 de l'audit (KPMG, Ernst & Young, PricewaterhouseCoopers, Deloitte dans le classement Commerce/management.
Pour le top High-tech, le trio de tête reste le même avec derrière Google,Microsoft et IBM. Les firmes américaines confirment toujours leur attractivité, avec plus d'une vingtaine d'entreprises présente dans le Top 50.



Dissociation entre marque corporate et marque employeur
Mais d'autres tendances plus profondes sur l'attractivité des entreprises semblent émerger. Le Top 50 2010 enregistre l'avènement de la marque employeur et surtout sa dissociation avec les marques produits (corporate). Alors qu'auparavant les 130.000 étudiants interrogés pour établir ce classement plébiscitaient les marques à forte notoriété (notamment dans le domaine du luxe ou de l'automobile), c'est plus sur l'image employeur en tant que telle que l'attractivité se forge dorénavant. C'est le cas pour les entreprises du secteur de l'audit, qui travaillent depuis plusieurs années pour construire une marque employeur crédible, en misant notamment sur la formation professionnelle des collaborateurs et les évolutions de carrière. (cliquez sur le classement ci-dessous pour l'agrandir)





Les banques face à leurs responsabilités
Autre fait marquant, les banques et les banques d'investissement, jugées responsables de la crise économique, plongent dans le classement. Même chose pour les sociétés de conseil. Enfin, "la nouvelle prise de conscience environnementale générale, amène les entreprises gazières et pétrolières à rencontrer des difficultés pour attirer [...]

Lire la suite de l'article sur Wikio - Emploi